Le pirate parfait

CC by JM Tosse -- http://www.fotocommunity.com/pc/pc/display/16427857&docid=3CDRaFH9E6ROEMLe pirate tel qu'on se l'imagine a bien sûr un cache-œil noir, une main remplacée par un crochet, une jambe de bois, une grosse barbe et un grand chapeau noir.

CC by Aaron Van Dike -- http://www.flickr.com/photos/8176239@N05Mais à quoi ressemble le pirate politique ? On se l'imagine aisément informaticien, jeune et rebelle, en quête d'un monde nouveau compatible avec ses idéaux et son envie de ne rien payer (parce que c'est évidemment un voleur). Pour mieux cerner ce pirate des temps modernes, je vous propose un tour d'horizon de tous les candidats pirates en Brabant wallon...

Le pirate est « jeune et rebelle »

Sur notre échantillon de 12 candidats, répartis sur les listes provinciales (district de Wavre et de Nivelles) et communale (Ottignies-Louvain-le-Neuve), nous avons les données suivantes concernant l'âge : 23, 23, 25, 28, 30 ,30, 30 ,31, 35, 37, 55, 56, 62. Que nous disent ces chiffres ?

  • De 23 à 62 ans, nous avons une moyenne d'âge de 36 ans.
  • Nous avons environ un tiers (4/13) de moins de 30 ans, un tiers (4/13) de plus de 35 ans et un gros tiers (5/13) entre 30 et 35 ans.
  • Le panel représente donc tous les âges, avec une légère surreprésentation de la tranche 30-35 ans.

Donc, nous sommes bien dans les clichés... C'est bien connu, 30 ans est l'âge le plus rebelle. À côté de la trentaine, l'adolescence et la crise de la quarantaine, c'est de la gnognotte.

Le pirate est « informaticien »

En ce qui concerne les professions, nous obtenons les profils suivants :

  • étudiant en informatique ;
  • magasinier en atelier agricole (avec une formation administrative) ;
  • ancien paracommando et chauffeur de car ;
  • étudiant en philo et lettres ;
  • informaticien pensionné ;
  • journaliste de presse écrite ;
  • informaticien dans le secteur universitaire ;
  • ingénieur civil en informatique en logiciel libre (pour ceux qui connaissent les candidats, vous ne devinerez sans doute jamais qui c'est) ;
  • éducateur spécialisé (avec un master en mathématiques) ;
  • ingénieur civil électricien dans le domaine des transports publics ;
  • employé dans le secteur de la diplomatie européenne ;
  • ingénieur de gestion ;
  • ingénieur chercheur en énergies renouvelables.

Ca nous fait une belle brochette, quand même, non ? Que retenir de cela ?

  • 30% (4/13) ont le mot « informaticien » dans leur emploi. Cela s'explique évidemment par l'origine du mouvement pirate, né avec la (r)évolution numérique. Mais en BW, les informaticiens sont déjà bien loin de la majorité !
  • 30% (4/13) sont ingénieurs. Bon, c'est beaucoup. Mais l'équipage BW a été fondé par trois ingénieurs, alors forcément...
  • Nous avons quand même des profils atypiques ! Loin de recouvrir toute la réalité belge (ni même du BW, sans doute), on obtient quand même une belle diversité, preuve que le mouvement pirate est ouvert à tous.

Et si vous voulez apporter encore plus de diversité, venez nous rejoindre 🙂

Le pirate est « en quête d'un monde nouveau compatible avec ses idéaux... »

Oui, ben là, je ne peux que donner raison à la caricature. Nous sommes tous des citoyens qui avons un idéal à défendre et nous voudrions utiliser la politique comme moyen de faire évoluer notre monde.

CC by Jean de La Rochelle -- http://commecadefrance.com

Liste électorale de citoyens

Vous aurez donc remarqué qu'aucun candidat n'est un politique. Sur une liste normale, on dirait issu de la société civile. Sur une liste normale, on en aurait accepté un ou deux, parce que ça fait bien d'être une liste d'ouverture, avec de tels candidats débutants.

N'est-ce pas l'inverse qui devrait toujours arriver ? Plutôt une liste composée de citoyen motivés qui veulent se mettre au service de la société ? Avec quelques hommes politiques qui sont déjà (ou qui ont déjà été) en mandat parce que c'est bon d'avoir aussi un peu d'expérience ?

Je ne sais pas vous, mais moi ça me paraitrait plus sain. Plus logique. La politique n'est pas un métier. La politique est un service. J'imagine déjà beaucoup de monde qui bondit en lisant ceci. Pourtant j'en suis convaincu. Mais je n'irai pas plus loin car j'envisage un autre article, plus long, centré sur ce sujet. Nous aurons donc l'occasion d'en reparler !

« ... et son envie de ne rien payer »

Ah oui. Les Pirates sont des voleurs profiteurs qui ne veulent rien payer. En attendant, nous payons nos tracts, nos affiches et nos communications nous-mêmes ; nous donnons du temps pour cette campagne, pour expliquer les idées et les valeurs pirates. Notre but est de nous mettre au service de la société pour l'améliorer.

Mais oui, nous ne sommes que des profiteurs.

Conclusion

L'image de l'informaticien, jeune et rebelle, en quête d'un monde nouveau compatible avec ses idéaux et son envie de ne rien payer est parfaitement exacte. Toute personne qui n'entre pas dans ces critères n'est pas bienvenu chez les pirates. Ou pas.

Plus sérieusement, les Pirates, c'est autre chose que cela ! Et en tout cas, j'ai du mal à voir comment on pourrait tirer un portrait type d'un pirate. Rien qu'en BW, on trouve aussi bien des simplicitaires amis de l'environnement que des vrais libéraux 1 solidaires. Mais nous avons tous des points communs : épris de liberté, de solidarité et de diversité, nous sommes mus par l'utopie d'un monde qui tournerait plus rond. Bref, nous sommes pirates. Et vous ?


Photos:

Notes:

  1. attention, je parle ici de libéraux au sens noble, et donc pas forcément à droite et encore moins affilié au MR !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *