Êtes-vous un pirate ? Le TEST !

TestÀ l’approche des élections, il est de coutume de publier un petit test pour savoir si vous êtes prêt à voter tel ou tel parti. Nous, pirates, ne restons pas en reste. Je vous propose de faire pareil...

Les instructions sont à peu près les mêmes pour tous les tests : choisissez la phrase qui vous correspond le mieux pour chacun des sujets.

À propos de la transparence, vous êtes plutôt...

(a) Le citoyen doit pouvoir facilement accéder aux données de l'exercice politique (motivations des décisions d'assemblées élues, salaires complets des élus, etc.) afin qu’il puisse juger lui-même les actions de ceux qu’il a élus.
(b) Ahoy, moussaillon ! Quand l’eau est transparente, c’est que tu es du côté des Caraïbes ! C'est tout bon, ça !
(c) Moins le citoyen en sait mieux ça vaut. Après tout, les élus sont là pour réfléchir à leur place 1.

À propos de la neutralité du réseau...

(a) Je pense qu'Internet est un service public 2 qui doit permettre à tout citoyen de s’informer, de s’éduquer et d’avoir acès à la culture. Il doit donc rester neutre et ni les fournisseurs d’accès ni les gouvernements ne peuvent en filtrer le contenu.
(b) Ahrrrr ! Essayez seulement de m’empêcher de naviguer, vous verrez ce qu’il vous en coûte, foi de Barbe Noire !
(c) Je pense qu’Internet est un marché comme un autre et les fournisseurs d’accès doivent pouvoir faire payer ce qu’ils veulent en fonction de la demande et que les états doivent pouvoir surveiller tout le monde pour le bien de la communauté. De plus, cela permet de censurer ce qui n'est pas convenable pour tous les citoyens.

À propos de votre place sur l’échiquier politique

(a) Je ne comprends plus cette différence gauche-droite. Il y a des bonnes idées de chaque côté ; le tout est de les utiliser quand il faut, à bon escient. Soyons constructifs plutôt que dogmatiques.
(b) Babord ou tribord ? Mais mon gaillard, ça dépend où tu es !
(c) Ma place à moi ? Au vu des idées que je défend, il est évident que je suis de droite|gauche 3. C'est évident.

À propos de la collaboration

(a) La collaboration est tellement nécessaire et évidente que je ne vois pas ce que je peux vous dire là-dessus.
(b) Moussaillon, un pirate n’est rien sans le reste de l’équipage.
(c) La collaboration, c’est bien beau, mais pas en-dehors de mon parti ! On ne partage pas les mêmes idées, comment voulez-vous qu’on collabore ?

À propos de l’initiative citoyenne

(a) Sans penser que nous sommes prêts pour la démocratie directe, je pense que le citoyen a le droit à l’initiative. Après tout, il est le mieux placé pour savoir ce dont il a besoin pour mieux vivre.
(b) Ahoy ! Si un pirate veut s’exprimer, qu’il le fasse ! Chacun a la parole à bord.
(c) Mais les élections sont là pour ça. En dehors d’un vote tous les six ans, on n’a pas besoin de l’avis du citoyen. Nous autres politiciens sommes là pour prendre l'initiative.

À propos de l’accès à la culture

(a) C’est un droit pour chacun. Le monde s’est fait et les techniques ont évoluées car les gens ont pu se baser sur ce qu’ont fait leurs prédécesseurs. Comme disait Newton ou Pascal : « nous ne sommes que des nains sur des épaules de géants... » Il faut donc mettre en place en système qui assure le partage des idées et de la culture tout en assurant le revenu des auteurs.
(b) Sur mon bateau, les pirates chantent tous ensemble. Et quand on trouve un trésor, tout le monde obtient sa part ! S’il y en a un qui veut tout garder, on le passe par la planche aux requins, mille sabords !
(c) Bien sûr que la culture, c’est important. C’est pour cela que l’industrie de la musique, des films ou de l’édition est là : pour protéger les auteurs ; pour qu’ils créent de la culture en faisant tourner l’économie.

Résutats

CC by John S Turner on http://www.geograph.org.uk/profile/8378

Un vrai pirate

Vous avez répondu une majorité de (a) ? Alors vous êtes un pirate ! Si ce n’est déjà fait, rejoignez l’équipage le plus proche de chez vous ou, si vous préférez, piratez ces idées et portez-les dans le parti de votre choix.

Vous avez obtenu un majorité de (b) ? Alors vous êtes un pirate ! Cache-œil, jambe de bois et sabre au poing, vous êtes prêt pour l’aventure ; Barberousse lui-même n'aurait pas eu fière allure à côté de vous. Par contre évitez d’interpeller votre patron au bureau en disant « Ahoy ! » et en lui présentant votre crochet. Ça fait mauvais genre, aujourd’hui.
Et pensez quand même à cirer votre jambe de temps à autre.

Vous avez obtenu une majorité de (c) ? Alors vous n’êtes pas encore un pirate. Vous seriez plutôt du genre parlementaire européen borné 4. Mais pas de problèmes : nous sommes ouverts à la discussion et nous sommes prêts à ouvrir le débat avec vous. Quand pouvons-nous discuter ?

En tout cas, pour chaque (a) que vous avez répondu, vous avez une bonne raison de voter pirate. 🙂


Photo du pirate CC by John S Turner on Geograph.org.uk

Notes:

  1. Ne riez pas, certains parlementaires européens le pensent et même le disent... cf. ici
  2. Ceci n'est pas incompatible avec le fait qu'il soit disponible au travers d'entreprises privées.
  3. Biffez la mention inutile. Cela revient au même.
  4. Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Il y  a beaucoup d’eurodéputés capables, compétents et ouverts. Mais ceux qui sont bornés le sont particulièrement fort.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *