Retour d'expérience sur la campagne électorale 2012

Figurez-vous que j'ai effectué un petit calcul rapide. Il semblerait que notre message pirate soit extrêmement populaire et le taux de conversion entre le nombre de folders distribués et le nombre de vote serait entre 1/6 et un 1/3. Effarant.

En effet, je ne suis dans le BW que depuis peu et la plupart des brabançons que je connais habitent dans le district de Wavre. Comment ai-je donc pu obtenir 225 voix de préférence ? J'ai donc mené une rapide analyse et celle-ci m'amène à des conclusions étonnantes.

Je m'explique.

Les votes vraiment personnels

Partons donc de ce nombre de votes personnels, 225.

  • J'y soustrais le nombre de voisins à qui j'ai parlé en direct du Parti Pirate, c'est-à-dire 11. Je considère donc que tous mes voisins ont voté pour moi.
  • J'y soustrais le nombre de personnes à qui j'ai envoyé un mail et qui habite dans le BW Ouest, c'est-à-dire 7. Je considère donc que toutes ces connaissances ont voté pour moi.
  • Je soustrais encore quelques connaissances de Braine-l'Alleud à qui j'en ai parlé, mon épouse et moi-même, c'est-à-dire 5. À nouveau, je fais l'hypothèse que tous ces gens ont voté pour moi.

Après ces hypothèses (qui sont, pour le moins, fortes), je constate que je pouvais m'attendre à 23 votes (je vous l'ai dit, je ne connais pas tant de monde que ça, je suis nouveau dans le coin). Arrondissons à 25 pour les calculs. Il me reste donc 200 personnes qui ont voté pour moi — personnellement —, sans m'avoir vu. Je n'ai en effet pas fait de marché, je n'ai pas organisé de salon citoyen ou autres joyeusetés. D'où viennent ces votes ?

  • Avant de continuer avec ces 200 votes, j'en retire encore 40% (soit 50) qui pourraient provenir d'internet. Des gens ont peut-être lu mon blog, ou m'ont suivi sur les réseaux sociaux. Ceux-là, touchés par le message pirate auraient voté pour moi en particulier car ils m'ont lu. Ce nombre est très difficile à estimer, mais comme je n'ai jamais reçu un feedback d'un brabançon (du district de Nivelles) sur internet, j'ai même tendance à croire que ce nombre est encore surévalué. Hé non, je ne suis pas encore blogueur influent, contrairement à certains.

100 à 150 personnes ont voté consciemment pour moi sans me connaître

Mais continuons le raisonnement et prenons encore quelques hypothèses sur les 160 votes restants.

  • Hypothèse 1 : 10% des votes (soit 20) proviennent d'un vote complètement aléatoire (et donc, par hasard, moi) ;
  • Hypothèse 2 : 20% des votes (soit 40) proviennent de gens qui voulaient voter pirate et qui, par défaut, votent pour tous les candidats d'une liste (et donc, y compris moi) ;
La liste Pirate affichée au bureau de vote

La liste Pirate affichée au bureau de vote

...Restent donc 100 votes qui viennent de gens voulaient voter pour moi, personnellement (alors que j'ai bien dit qu'il ne fallait pas voter pour moi). Et je ne vois alors qu'une seule explication : ils ont reçu un beau folder pirate dans leur boîte aux lettres, accompagnée d'une carte de visite à mon nom. Ils se sont alors dit : « Ce message pirate me convient très bien. Je voterai pour eux... et plus particulièrement pour ce pauvre type qui s'est déplacé jusque chez moi ». Du coup, comme je n'ai distribué que 450 cartes de visites (environ), cela fait une conversion de « cartes de visite » vers « vote » de 22%. Pas mal.

Mais à mieux réfléchir, ces hypothèses me semblent encore fortes il me parait plus judicieux de prendre 5% (10) et 5% (10) pour les deux hypothèses susmentionnées. Cela nous amènes à 140 votes personnels et un taux de conversion de 31%. Bon, les chiffres peuvent franchement se discuter.

Conclusion, au lieu de deux soirées de distribution de « toute-boites » et 450 cartes de visites, j'en ferai 20 et distribuerai 4500 cartes de visites et j'aurai 2250 voix, soit la même chose que le FDF en Brabant wallon. Et ils ont eu un siège, eux. Allez, la prochaine fois, je suis élu ! 🙂

Facade

N'oublions pas le message

Donc, 100 à 150 personnes — c'est-à-dire 45% à 66% de mes voix — ont voté pour moi, sans me connaître. C'est dire si le message pirate est intéressant ! La carte de visite fait peut-être qu'ils ont voté pour moi plutôt qu'un autre sur la liste, mais la condition nécessaire reste quand  même le message ! Ce ne peut donc qu'être le folder pirate qui a fait passer ce message.

Ce qu'on doit retenir, je pense, c'est ceci. Sur base d'un relatif anonymat du mouvement pirate (en dehors des cercles pirates et politiques), nous avons pu montrer aux gens que ce que nous proposons est intéressant. Je répète, les pirates ont un projet qui intéresse les gens et qui vaut la peine. Du message que nous avons fait passer, je retiendrai les quelques éléments suivants :

  • nous avons eu une accroche sympa qui change des partis traditionnels sans tomber dans le culcul ou l'idiot juste pour faire parler de soi ;
  • nous n'avons pas dit « votez pour nous ! » mais « informez-vous chez les pirates... et chez les autres » ;
  • nous avons présenté des valeurs et pas seulement un programme.

À méditer pour la prochaine campagne...

(Précisions sur les chiffres)

  • Oui, les chiffres peuvent se discuter, mais fondamentalement, les conclusions semblent bonnes.
  • Un taux de conversion de 30% peut sembler peu, quand on sait que certains partis font des majorités absolues (50%+). À ceci, je réponds :
    - Certains partis mettent plus d'un tracts dans les boîtes (c'est le moins que l'on puisse dire !) ; le taux de conversion doit le prendre en compte et là, il va sacrément diminuer. En moyenne, j'ai reçu 4 tracts par partis. Mathématiquement, le taux de conversion ne peut donc déjà pas dépasser 25% s'ils en distribuent dans toutes les boites.
    - N'oublions pas que les partis traditionnels doivent juste convaincre sur des détails (leurs grandes lignes sont connues) car ils ont une base assurée ; nous, nous devons faire connaître notre programme, nos valeurs et notre philosophie en plus. Nous partons d'une base quasi-nulle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *