La retraite à 67 ans ? Moi je m'en fous !

Couple à la retraiteOui, le sujet a fait polémique ces derniers jours. Pas tellement dans la presse (quoique je ne la lis pas tant que ça), mais bien dans les conversations... Les gens en parlent, ils sont directement touchés : c'est de leur pension qu'il s'agit.

Évidemment, je comprends bien la mesure. Passer à 66 ans en 2025 et à 67 ans en 2030 permettra de mieux équilibrer l'équation simple qui fait fonctionner notre système de pension : plus de gens au travail = plus de gens qui payent pour la pension = possibilité de payer plus de gens à la pension. Et comme le nombre de gens à la pension augmente, il faut bien augmenter le nombre de gens qui travaillent... Logique, simple et évident. À condition qu'on ne regarde que cette équation simpliste.

En tout cas, cette nouvelle ne me fait ni chaud ni froid. Elle ne m'étonne pas provenant d'un gouvernement comme celui qu'on a (un peu comme si on s'étonnait de voir des socialistes promouvoir les allocations de chômage). Et puis elle correspond bien à la pensée majoritaire actuelle : l'économie et la croissance seules sont sources de bien-être (pour une autre vision, voyez ici). Bref, on pouvait quasiment s'y attendre.

Et du coup je m'en contrefous. Pourquoi ? C'est bien simple :

  1. D'ici à mes 67 ans, en 2048 1, cela aura encore changé au moins trois fois.
  2. Depuis quelques années déjà, je n'espère même plus avoir de pension. Je me dis que je devrai me débrouiller par moi-même.
  3. D'ici quelque temps, quand la révolution numérique aura fait sentir un peu plus ses effets, nous serons dans un monde où l'emploi sera différent. Un monde où les gens combineront des emplois alimentaires, des activités rentables issues de passion, des engagements volontaires et d'autres activités d'indépendant. Alors autant vous dire que la pension où l'on arrête tout du jour au lendemain pour faire du jardinage après 45 ans derrière un bureau, ce ne sera plus quelque chose d'évident.
  4. C'est une mesure qui va à contre-courant de la société : depuis toujours, l'homme a de moins en moins travaillé ou, en tout cas, de moins en moins dur. L'histoire entière de l'intelligence humaine ne vise qu'un but : se faciliter la tâche, travailler moins. Aujourd'hui, des légions de robots nous remplacent pour les tâches difficiles, ou non. Et on voudrait tout d'un coup nous faire travailler plus ?
  5. C'est une mesure qui ne rime à rien du tout d'un point de vue économique. On veut plus d'argent pour les pensions en ayant plus de gens qui travaillent pour les financer ? Et donc pour cela, de manière tout-à-fait logique, on
    1. empêche des chômeurs de prendre la place de gens qui ont déjà travaillé 45 ans ;
    2. garde au chômage les gens entre 65 et 67 ans qui n'ont pas d'emplois ;
    3. mettra à la prépension, plutôt qu'à la pension, les gens de 65 ans.

Bref, je ne vais pas m'en faire pour une mesure qui ne tiendra pas. Par contre, je m'en fais toujours un peu plus devant le manque de vision de nos hommes et femmes politiques. M'enfin, ce n'est pas comme si c'était nouveau.

Et au lieu de cela, si on repensait un peu notre vision du travail ? Et avec elle, ce modèle social qui la sous-tend, mais qui ne tiendra plus très longtemps ? Et si on remplaçait ce modèle social par un autre, plus efficace ? Et si en fait, la crise, c'était has been ?


Photo:

  • Couple sur un banc : Domaine public sur PixaBay

Notes:

  1. Vous avez vu !? C'est hyper classe le 2048. C'est deux exposant 11, quand même ! J'ai presque envie d'arriver à la pension à cet âge-là, du coup !

10 thoughts on “La retraite à 67 ans ? Moi je m'en fous !

  1. Je suis d'accord.
    Cependant, ça urge de trouver une solution au chômage car c'est très dur pour un trop grand pourcentage de gens :
    ils se voient marginalisés de façon héhontée, entendent des gens qui reprennent l'éternelle antienne
    chômeur = fainéant ( j'entendais encore Mr Juppé le dire à France Inter :" Pourquoi indemniser des chômeurs qui ne cherchent pas de travail la pluspart du temps ..." ).
    Nous avons deux problèmes majeurs en France :
    1) la Médiocratie
    2) l' egocratie des électeurs qui écoutent ces dirigeants complaisants.

    Cessons de nous déculpabiliser face à l'inacceptable, soyons enfin solidaires.

    COCO.

  2. Pingback: Flattr: bilan pour octobre 2014 - Blog à part, troisième époque

  3. Les raisons pour lesquelles tu te fiches de la retraite à 67 ans reflètent quand même un certain manque de solidarité je trouve (ce n'est pas parce que tu ne seras pas touché personnellement par la mesure, ce qui reste d'ailleurs une hypothèse, que tu dois t'en foutre). Ce n'est pas parce que je ne suis pas au chômage et que je ne risque pas de m'y retrouver que je ne soutiendrai pas la lutte contre la chasse aux chômeurs pour prendre un exemple personnel.

    Mais bon, la solidarité n'est pas obligatoire hein. 😉

    • Note quand même que je termine l'article en proposant de réfléchir au revenu de base... Si ça ce n'est pas de la solidarité, je ne sais pas ce qu'il te faut...

      • Mon message faisait référence à ton "je m'en contrefous" et aux arguments numérotés qui suivaient.
        Parler d'autres solutions est en effet contradictoire et montre que tu ne t'en fous peut-être pas tant que ça... Donc ton titre et une bonne partie de l'article sont juste de la provoc' histoire d'attirer le lecteur ou y a autre chose qui justifie le fait que tu te contredises? 🙂

        • Je persiste et signe : pas de contradiction. Je m'en fous de la mesure prise par le gouvernement actuel... pas de la pauvreté, de la précarité de l'emploi ni de la pénibilité du travail... parce que (et non pas en contradiction avec le fait que) je soutiens le revenu de base et je pense que c'est une alternative à tous ces problèmes.

          Et au passage, un titre racoleur est nécessaire aussi. Il n'en reste pas moi qu'il est vrai...

          • Eiku niin siisti. Harmoninen värimaailma vie kauaksi huvikummusta, vaikka samaa leikittelyä onTik.kynkään.Ja heh. Tuo friikki lapsenjalka-patsas iskee edelleen. Vinks vaan.

  4. Pingback: La retraite à 67 ans ? Moi je m’en fous ! | Souquez les Artimuses !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *